+33 6 38 42 34 28 ilanademontaigne@gmail.com

Les autres animaux sont les meilleurs guérisseurs que l’on peut rencontrer, n’ayant pas le filtre de leurs pensées, ils aident à déceler l’être profond que nous sommes. Il ne voit qu’une certaine unité en nous, un potentiel unique et considérable à développer. Il voit derrière un masque parfois nécessaire, que l’on s’est créé.

Cependant je voyais bien, qu’il y avait un décalage dans notre façon à nous humains, de voir et expérimenter la vie. Et leur manière à eux de l’a regarder.
Seuls les autres animaux me voyaient comme j’étais, comme une lumière, que moi je n’accepterais pas. Alors je notais ce qu’ils me disaient sans rien intégrés, les mots passaient je les écrivaient puis les mettaient de côté. Aujourd’hui lorsque je revois tous leurs messages je me rend pleinement compte que ce sont eux qui m’ont appris à aimer les êtres humains, et à les voir comme des lumières à déceler. La ou je me sentais rejetée des êtres humains, ils étaient là et jamais ne me jugeaient. Il m’ont redonné vie. Me donnant de nombreux conseils d’évolution et me voyant comme ils nous voient tous : des êtres lumineux venus expérimenter leurs vies. Rien a critiquer ni à analyser, ils observent simplement sans aucun jugement.

Après des années à pratiquer et à écouter de nombreux animaux. A lire tous les livres sur le sujet et a participé à de nombreuses formations.
Je réalisais toutes les horreures que l’on faisait subir aux autres animaux. L’élevage industriel, toutes cette souffrance qui reste derrière les murs. Comme pour beaucoup d’entre nous, cela me bouleversait et remis en cause toute la confiance que je ressentais. Je me demandais sans cesse “Comment pouvait on les faire souffrir ainsi, alors que eux souffrent, en silence et espèrent vivre leurs vies tout comme nous?””Ne voit-on pas leurs regards innocents et remplit de vie?” Peut-être que l’on préfère simplement, ne pas regarder…

Je ne pensais et ne ressentais plus que la tristesse que les animaux pouvaient vivre et ressentir dans notre société. Le rejet et l’ignorance dont ils sont victimes.
A ce moment je décidais de rejeter tous les êtres humains qui l’entourent. Me coupant de tous sans exception: mes amis, ma famille, et tout ce que j’aimais, mais à qui j’en voulais profondément. Je créais une séparation humain / animal, avec les gentils animaux d’un côté et les méchants humains de l’autre. J’avais de toute pièce créée une dualité. Evidemment je ne savais plus où me placer.

Communiquant avec les animaux, ce sont eux qui m’ont apportés leur écoute, étant les seuls que j’acceptais. Ma nouvelle famille. C’est la ou les animaux m’ont réellement sauvés. Ils me disaient des messages toujours empreint de bienveillance et d’empathie, pour moi une des personne faisant partie de l’espèce les torturant sans pitié, les rejetant et les jugeants. Ils ne faisaient que m’aimer. Heureusement, les messages ne s’arrêtaient pas a moi, sinon j’aurais vite pris la grosse tête, mais ils étaient destiné à l’humanité toute entière. Ainsi qu’à leur bourreaux.

Ils voient en nous tous, une lueur intérieure, un plein potentiel non développé. Aucunement ils ne nous considèrent comme mauvais, méchants ou ne voulaient se venger. Ils nous acceptent tous sans exception, sans nous coller une étiquette sur le front.
Ils voient derrière le masque que l’on s’est créé.
Alors je notais, tout, ce qu’il disait. Sans réfléchir à la beauté des mots qu’il me disait et à l’innocence et l’amour dont il faisait part. Un jour j’ai décidé, que vivre ainsi, n’avait plus de sens et j’ai relus tout ce qu’il m’avait dit. Je relus les conseils que je leur avais demandé, des conseils pour essayer de faire évoluer l’humanité. Et ce que je ressent ne pu que m’émerveiller. Je renaissais à travers eux. Je me dit alors que tous ses messages et ressentis je ne pouvais les garder et qu’il était le moment de les partager.

Nous jugeons les animaux et les plaçant comme inférieurs à nous, comme non dignes de considération. Nous nous permettons de les torturer. Mais aussi, et cela me semble pire nous nous permettons de les juger, de les considérer comme gentils ou méchants, sans prendre le temps de les écouter. Personne n’est la pour les défendre. Ils sont avec nous, victimes de nos pensées
Ce n’est pas qu’ils ont un problème de comportement mais bien que leur comportement peut être incompris, ou mal interprété. Tout part bien souvent de notre vision à nous sur eux et non de la leur sur eux même et sur le monde environnant. Les écouter revient à laisser place à un point de vue différent et bien plus riche que l’on ne peut l’imaginer.

Nous sommes tous connectés, et nul besoin de trouver une prise de courant afin de recharger son téléphone pour parler à nos colocataires sur terre, non la l’outil de communication c’est moi et ca je ne peux pas l’oublier chez moi. Au moins il y a une chose que l’on ne me volera pas.

Desormais apres ce temps passes a les ecouter, j’aimerais répandre leurs pensées et faire plus que simplement etre la pour les écouter. J’aimerais que l’on puisse se reconnecter à eux et voir le monde différemment, avec leur regard, celui qui recherche la paix et l’unité.

Ils ont énormément de choses à nous partager dans leurs visions de voir le monde afin d’évoluer. Certaines compréhension que nous n’avons pas encore.

Si nous les laissons nous guider, comme je vous invite à le faire en écoutant leur conseil. Les autres animaux peuvent nous amener mieux nous connaître et à la découverte de qui nous sommes vraiment.